Le 5 octobre, c’est la journée mondiale des enseignant(e)s

Agrandir l'affiche

Au nom du Réseau international francophone des établissements de formation de formateurs (RIFEFF), j’aimerais souhaiter à toutes les enseignantes et à tous les enseignants, du préscolaire à l’université, une excellente 21e Journée mondiale des enseignants.

La Journée mondiale des enseignants est célébrée chaque année le 5 octobre dans plus de 120 pays. C'est la journée où, partout sur Terre, on reconnaît l’engagement des enseignants. « Un personnel enseignant fort pour des sociétés durables » est le slogan de la Journée mondiale des enseignants 20151 .

Le 5 octobre a été désigné Journée internationale des enseignantes et enseignants par l’UNESCO le 5 octobre 1994 pour commémorer la signature, 28 ans plus tôt en 1966, de la Recommandation conjointe de l’UNESCO et de l’Organisation internationale du travail concernant la condition du personnel enseignant 2. Le 5 octobre 1966, les enseignants du monde entier ont ainsi fait un pas de géant dans la reconnaissance de leur profession. En effet, avec l’adoption de cette recommandation, plusieurs gouvernements ont finalement reconnu la nécessité pour tous les pays de disposer d’enseignants compétents, qualifiés et motivés par leur travail. Mais la question de la reconnaissance, du statut social, voire du prestige des enseignants n’est pas pour autant gagnée, 49 ans après cette recommandation officielle. En fait, on l’oublie parfois, ce sont les systèmes éducatifs où l’enseignant jouit d’un statut social important qui réussissent le mieux. L’OCDE cite souvent la Finlande comme exemple de réussite éducative. On parle de méthode pédagogique, de programmes, de curriculum. Il ne faut pas non plus oublier que le succès des Finlandais en matière d’éducation s’est avant tout construit autour du prestige que l’on accorde à la profession enseignante.

Le 5 octobre, c’est aussi le moment de rappeler la nécessité de renforcer les capacités des enseignants en tant qu’étape indispensable à la réalisation d’une éducation de qualité et à la création de sociétés durables. Comme le disait l'ancien directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, le manque d'enseignants qualifiés en Afrique - et ailleurs dans le monde aussi - nuit non seulement à l’avenir des jeunes eux-mêmes, mais aussi au développement des sociétés dans leur ensemble. À titre indicatif, l’Institut de statistique de l'UNESCO estime que, pour réaliser l’objectif de l’enseignement primaire universel d’ici à 2020, les pays devront recruter au total 12,6 millions d’enseignants du primaire.

Cette journée, c’est aussi l’occasion de souligner l’importance du rôle des enseignantes et des enseignants à travers le monde, de même que son impact pour la société. Le CRIFPE et ses partenaires vous invite d’ailleurs à adresser directement un petit message en l'honneur d'un enseignant qui a compté pour vous, depuis le site de l'UNESCO3 .

Aujourd’hui, cela fera également 18 ans que les problématiques inhérentes à l’enseignement universitaire se sont vu consacrer à leur tour une recommandation conjointe de l’Organisation internationale du travail et de l’UNESCO, la Recommandation sur la condition du personnel de l’enseignement supérieur 4. Cette recommandation traite notamment des défis que présentent la commercialisation et les pressions du marché, particulièrement prononcées dans le secteur de l’éducation supérieure, ainsi que de problématiques telles que la liberté académique, la collégialité, la sécurité de l’emploi, la négociation collective et le dialogue social.

Les colloques, activités et publications du RIFEFF, réalisés aux quatre coins du monde, participent à montrer combien la contribution vitale des enseignantes et enseignants à l’éducation et au développement doit être davantage comprise, reconnue et appréciée de tous.

Merci à vous, chères enseignantes et enseignants. Merci d’avoir choisi cette profession pour la société d’hier, d’aujourd’hui et de demain.


1 http://www.unesco.org/new/fr/unesco/events/prizes-and-celebrations/celebrations/international-days/world-teachersday-2015/
2 http://www.thierrykarsenti.ca/archives/journee_enseignants/recommandation-unesco-oit.pdf
3 http://www.unesco.org/new/fr/education/themes/education-building-blocks/teacher-education/wtd2011-e-cards/
4 http://unesdoc.unesco.org/images/0011/001140/114048f.pdf#page=27

Le 6e Colloque international du RIFEFF à Patras: un immense succès !

RIFEFF à Patras

Le 6e Colloque international du RIFEFF a connu un immense succès. Merci à tous les participants, merci à l'Agence Universitaire de la Francophonie, merci à l'Équipe de l'Université de Patras et merci à l'équipe du CRIFPE. À la demande générale, il est possible de télécharger les photos prises lors du colloque.
Il est aussi possible de consulter les archives du colloque.

Le Réseau international francophone des établissements de formation de formateurs

Le RIFEFF (créé en 2003) est un réseau ressource pour ses adhérents qui souhaitent échanger sur leurs pratiques de formation et de recherche. Le RIFEFF regroupe actuellement 95 établissements d’enseignement supérieur de formation de formateurs et d’enseignants. La francophonie universitaire est un lieu privilégié par les valeurs qu’elle promeut que ce soit la diversité culturelle, la diversité linguistique, la coopération, la recherche scientifique, etc. C’est, comme le rappelle Léopold Sédar Senghor « la conscience d’avoir en commun une langue et une culture francophones ». Le RIFEFF s’inscrit totalement dans cette démarche, notamment, pour la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique, l’appui à l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche, le développement de la coopération et, au-delà, modestement, la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme.

Au plaisir de collaborer et d’échanger avec vous.

Thierry KARSENTI
Président du RIFEFF

Actualités